Liste des symptômes du syndrome d'asperger tiré d'un site internet et validé par mon psy. Il apparaît aussi que je pensais être épargné par certains symptômes mais je les ais tous en fait.

  • L'apparition des troubles le plus souvent vers l'âge de 3 ans.
  • Une intelligence normale à supérieure.
  • Difficultés dans l’interaction sociale et la communication avec les autres, à cause des problèmes de décodage du langage non verbal (langage corporel, expression du visage, inflexion de la voix).
  • Un langage en apparence riche, au vocabulaire étendu, mais sans véritable communication, écholalie (répéter le même mot ou la même phrase).
  • Un langage et une compréhension au sens littéral des expressions, (incompréhension des jeux de mots ou de l’ironie).
  • Une façon de parler manquant de naturel, précieuse, guindée, avec une voix souvent monocorde ou avec des inflexions inattendues.
  • Un langage corporel et des expressions du visage absentes, inappropriées ou disproportionnées (surtout avec des émotions fortes comme la peur ou la colère).
  • Un attachement excessif à certains objets, une fixation sur un sujet( intérêt particulier comme les dinosaures, les cartes routières, les trains, la météo, l’informatique), des obsessions et des répétitions, la réalisation de rituels.
  • Des sens hypersensibles (sons trop forts, lumières trop vives, texture et goût des aliments, toucher désagréable, tissus encombrants ou douloureux)), hypo sensibles (impassibilité face à la douleur, au froid ou au chaud extrême) ou altérés (distorsion du champs visuel)
  • Une naïveté sociale qui en fait les victime parfaites, puisque toujours honnêtes et incapables de saisir l’intention des congénères.
  • Un manque de coordination, avec parfois une démarche particulière ou une mauvaise coordination yeux-mains.
  • Une mémoire exceptionnelle et encyclopédique, surtout pour les faits et les détails.
  • Un penchant pour l’isolation et les activités solitaires (souvent lorsque la quantité de stimuli devient trop grande pour pouvoir être gérée).
  • Des comportements d’auto-stimulation (balancement, «flapping», sons particuliers avec la bouche), souvent en période de stress.

Source